Menu
0

On en trouve des traces dans des squelettes datant de la préhistoire

Publié par Béatrice Thony le

Il est partout. Non seulement dans des squelettes humains préhistoriques mais aussi sur des momies découvertes dans des pyramides égyptiennes ou dans des monuments funéraires étrusques. On pourra dire qu'il accompagne l'humanité depuis son origine.

Le cancer a toujours été présent, mais en plus il nous touche de plus en plus, principalement parce que nous vivons plus vieux.

La bonne nouvelle est que nous le dépistons de plus en plus tôt et que les avancées de la médecine permettent de le traiter toujours plus efficacement. Le taux de survie diffère évidemment en fonction du type de cancer, mais en moyenne nous avons gagné 9 ans de survie en quarante ans : le taux moyen de survie un an après l'apparition de la maladie était de 50 % ; il est maintenant de 50 % après dix ans. Cela signifie qu'un patient sur deux seulement était encore en vie après un an alors qu'il y a maintenant un patient sur deux encore en vie après dix ans.

Mais ce sont là seulement des chiffres. La réalité humaine de la lutte contre le cancer est bien entendu plus complexe. Ce sont deux parcours personnels et optimistes que racontent les deux livres ci-dessous.

Découvrant brutalement qu'elle est atteinte d'un cancer du sein, Danielle Baldacci raconte sa lutte au quotidien pour éradiquer cet Intrus tapi au plus intime de son être, et qui cherche à la détruire. Un face à face émouvant, sincère, remarquablement écrit, et surtout plein d'espoir et de foi en la vie !

Aimée Garneret, elle, a été confrontée, comme nous le serons tous un jour, à la vision de sa mort prochaine. Elle nous livre dans son ouvrage Mélusine a revêtu sa longue robe noire son combat contre elle, dans toute son humanité. Et sa victoire, dans toute sa force. Ce livre est plus qu'une expérience de la maladie, plus qu'un témoignage de courage et d'amour, c'est une leçon de vie.

L'Intrus de Danièle BaldacciMélusine a revêtu sa longue robe noire d'Aimée Garneret


Partager ce message



← Article précédent


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.